Les Beatles sur Itunes: un buzz qui flop

Apple a sorti le grand jeu aujourd’hui: une home page en grande pompe avec la promesse d’un jour « qu’on n’oublierais jamais ».

Les fans de la marque à la pomme et les plus geeks d’entre nous ont certainement passé une grande partie de la journée à faire des plans sur la comète et se demander quel était cette grande nouveauté sur Itunes promis aujourd’hui.

16H: on découvre une home page rock’n roll qui met en scène nos 4 Beatles préférés. Apple annonce en fait la mise en vente de la discographie complète du groupe sur Itunes.

Personnellement et comme beaucoup, je m’attendais à un service de streaming intégré à Itunes ou le rachat de Spotify par exemple 🙂

J’adore l’histoire et la musique de ce groupe mythique, mais je trouve franchement que Apple a mal géré l’annonce (ou sa mise en scène).
Les discussions sur Twitter hier soir n’étaient pas en faveur de la marque qui commence à perdre sa crédibilité auprès du public, plusieurs blogs ici et par exemple y ont même consacré un billet.

Apple va devoir lever un peu le pieds sur les effets d’annonce et le buzz marketing.

Les annonceurs Français contre la réglementation Adwords

Je vous ai parlé récemment de la nouvelle réglementation Adwords et de l’ouverture de la régie à l’achat de marques déposées. Les annonceurs français réagissent par le biais de l’Union des annonceurs, l’Union des Syndicats, le Syndicat de la presse quotidienne national et le Syndicat de la presse magazine. Rien que ça. Soit à peu prés un millier d’annonceurs selon le Journal du Net (10 000 selon les syndicats)

Avant le 14 septembre 2010 l’achat des mots-clés de marques était protégé par Google. Les annonceurs n’avaient tout simplement pas la possibilité d’acheter les mots/expressions faisant allusion aux marques déposées pour diffuser leurs annonces sur le moteur de recherche Google ou son réseau de sites partenaires. Ce changement de réglementation sème un peu le trouble auprès des annonceurs français et Google a d’ailleurs entretenu le flou autour de son annonce ou finalement peu de détails supplémentaires n’ont été communiqué.

Comment doivent réagir les annonceurs et quelles sont les limites légales de l’utilisation des marques?

Acheter les marques de ses concurrents pour diffuser ses annonces et finalement détourner le trafic vers son site ou conclure un pacte de « non agression » avec les acteurs sur son marché. La question se pose. Et pas la peine de demander aux équipes de Google de vous guider, ça ne vous aidera pas plus. Avec l’aide d’un juriste, 1ère position aborde le sujet dans ce billet publié sur le blog de l’agence.

Le positionnement est très clair: « le droit national s’appliquera pour déterminer la responsabilité de l’annonceur et les solutions seront différentes selon les pays considérés. » autrement dit les annonceurs ont intérêt a être prudents dans l’utilisation de ces marques car chaque cas sera étudiée selon l’appréciation des tribunaux et le droit national.

Ce que nos amis de Google ne disent pas

Ce même billet que j’ai lu sur 1ère position fait allusion à un article du cabinet Dreyfus & associés spécialisé en propriété industrielle: « Google Adwords: ne pas inscrire les marques de ses concurrents en mots clés négatifs est une faute« .

Un arrêt de la Cour d’Appel de Paris du 19 mai 2010 précise la responsabilité de l’annonceur concernant l’utilisation de mots clés en « requête large » (broad match) sur Adwords. Dans le cadre de cette action en concurrence déloyale, les juges d’appel reprochent à l’annonceur en question de ne pas avoir arrêté la diffusion des annonces en ajoutant des mots clés négatifs sur Adwords.

Pour le coup cette affaire ne va pas vraiment dans le sens de Google qui pousse les annonceurs à la faute: actes de parasitisme, de concurrence déloyale ou de contrefaçon, risque de confusion pour le consommateur.

On comprend donc le mécontentement des annonceurs français et des associations concernées qui ont adressé un courrier au patron de Google Eric Schmidt la semaine dernière.

Dans les starting-blocks

L’idée de passer mon blog sous WordPress me trottait depuis un bout de temps: c’est chose faite. Bienvenue dans mon nouvel univers, un blog tout beau tout propre qui devrait me donner la motivation d’écrire à nouveau. Mon dernier billet sous Dotclear date du 18 Avril 2010, il était temps que les affaires reprennent.

Un blog e-marketing pour les passionnés du web

Comme toujours, les colonnes du blog seront consacrées à l’univers du web avec une majeure consacrée aux techniques d’acquisition de trafic et au webmarketing.
Je n’exclue pas non plus quelques billets plus perso, on va pas se gêner hein.

Vous retrouverez la rubrique ‘Explorons le web’ déjà présente dans la version précédente du site, un grand mix des services web, ou d’autres choses que je croise lors de mon surf quotidien. L’onglet E-marketing, sera lui consacré aux billets sur l’actualité ou dossiers sur les techniques/outils que j’utilise au quotidien dans mon métier: Adwords, référencement naturel, affiliation, web analytics, social marketing …

Bonne lecture!

Certification SEO CESEO: l’examen blanc

Certains professionnels du référencement ont du mal a justifier leurs connaissances sur le marché de l’emploi. C’est en partant de cette problématique que l’association SEO Camp a fait naitre la première Certification Expert SEO en France:.

Il s’agit de valider les connaissances du candidat sur différents points par exemple dans un objectif de recherche d’emploi dans le domaine du référencement. Contrairement à la certification Google Adwords, la certification CESEO a lieu dans une salle informatique surveillée et sans connexion internet.

L’association a annoncé sur son blog le lancement d’un quizz, l’examen blanc CESEO qui permettra aux candidats de se préparer à l’examen. Le test contient 75 questions auxquelles il faut répondre en 30 minutes.

Cette certification est un grand pas pour les professionnels du référencement et tout le travail de l’association SEO Camp participe vraiment à la connaissance et reconnaissance de ce métier quelque fois inconnu et un peu flou aux yeux des entreprises.

Nouvel outil pour le référencement localisé: les Rich snippets

La présentation de la page de résultats de recherche Google a beaucoup évolué ces derniers temps avec le développement de la recherche universelle: référencement en temps réel, des résultats qui s’adaptent selon l’historique de navigation mais surtout avec la géolocalisation puis l’intégration d’images et de vidéos.

Google offre un nouvel outil dans son Google Webmaster Tool: Les Rich Snippets For Local Search (Descriptions enrichies des résultats de recherche locale) permettent de proposer des contenus structurés: avis, fiches d’entreprises, profils personnel et évènements. Ces extraits enrichis viendront apporter de nouvelles informations qui seront affichés dans les pages des résultats du moteur de recherche ou sur Google Maps.

Les extraits enrichis pourraient donc vous être utiles par exemple si vous gérez un réseau de boutiques ou un site avec des avis conso…

Google nous précise quand même que l’utilisation de ces balises n’a aucune incidence sur le classement de la page dans les résultats de recherche. Pour l’instant

Nouvelle réglementation: Adwords et les marques déposées

La réglementation de la régie publicitaire Google Adwords concernant les marques déposées a changé depuis le 14 septembre dernier. Quels sont les informations à savoir sur cette nouvelle réglementation? Quels impacts de cette nouvelle règle qui autorise désormais les annonceurs a acheter et enchérir sur les noms de marque?

L’annonce de Google qui avait été faite début août a suscité beaucoup de réactions de la part des spécialistes du référencement et des annonceurs. Augmentation des cpc sur certaines campagnes, publicité déloyale à l’encontre de la concurrence… Essayons d’apporter quelques précisions.

Tout d’abord cette réglementation est déjà en vigueur depuis 2004 dans un grand nombre de pays. La Cour de Justice de l’Union Européenne a donné récemment son feu vert et donne le relais aux juridictions nationales qui devront juger les affaires au cas par cas. La CJUE soulève la neutralité des intermédiaires techniques qui n’ont pas un « rôle actif » dans la gestion des mots clés et des annonces Adwords.

Quels sont les changements pour les marques

Les propriétaires de marque déposés pourront voir leur marque achetée par des concurrents ou d’autres acteurs sur leur industrie. Par exemple la recherche sur la marque d’une compagnie aérienne pourra afficher l’annonce de la compagnie mais également celle de voyagistes.

Conséquence principale, les annonceurs seront grandement incité a acheter leur nom de marque sur Google Adwords, même si ils sont positionnés en 1ère position dans les résultats de recherche naturelle.

Cependant, les conditions relatives au texte d’annonce ne changeront pas et les annonceurs ne pourront pas utiliser le nom d’une marque déposée dont ils ne sont pas le propriétaire dans leur texte d’annonce.

Comment protéger sa marque?

Les marques devront s’adapter à ces nouvelles règles Adwords et se protéger différemment de la concurrence. Certains spécialistes conseillent de conclure des accords de non-agression afin de limiter la pression de la concurrence.

Autrement dit, certains annonceurs pourraient se refuser à rentrer dans ce jeu et ne pas acheter les noms de marque déposés de leurs concurrents. Les distributeurs pourront aussi fixer les règles précises et négocier les conditions publicitaires avec leurs partenaires.

Kima Ventures investit dans Lengow

Lengow la solution qui offre une gestion centralisée d’un catalogue produits e-commerce sur les comparateurs, sites cashback et bons de réductions annonce cette semaine sur son blog une levée de fonds auprès du fond d’investissement Kima Ventures. Il s’agit du fond d’investissement de Xavier Niel, cofondateur de Illiad maison mère de Free et Jeremie Berrebi, fondateur de Zlio.

lengow.png

Lengow a été lancé en juillet 2009 et travaille déjà avec les grands comptes du web comme Fnac.com, myFab.com, Inspirational Stores ou encore vente-unique.com. La startup continue à faire parler d’elle puisqu’elle a remporté la dernière édition de la StartupAcademy organisé par Jean François Ruiz et Sébastien Rousset.

Ce type de solutions pour le e-commerce en mode SaaS me semble très pratique pour les services e-marketing qui souhaitent centraliser leur catalogue et qui possèdent les ressources en interne pour analyser et optimiser la diffusion de celui-ci.

Lengow dispose déjà d’un concurrent sérieux sur son marché, Beezup qui propose une offre similaire avec des tarifs jusqu’à 199 Euros/mois.

Coquediscount: trouvez la coque iphone idéale

On connait le succès de l’iphone, sortie dans sa première version fin 2007. Un appareil qui coûte cher à l’achat sans abonnement et qu’il est préférable de protéger au mieux. Beaucoup de e-commerçants se sont alors lancé sur ce marché de niche de l’accessoire iphone avec des boutiques proposant une multitude de coques pour le téléphone d’Apple.

Cette année l’iphone s’est glissé dans la poche du grand public et choisir une coque personnalisée pour son téléphone c’est aussi un moyen de se démarquer des collègues de travail ou des camarades de classe… [ Coquediscount.com|http://www.coquediscount.com] propose donc toute une collection de coques et d’accessoires pour l’iphone 3g et iphone 3GS. De la coque housse étui iphone aux écouteurs iphone en passant par tout une batterie de films protecteurs. Il y en a pour tous les goûts. Et puisque Coquediscount vend des accessoires iphone, le site est bien sûr disponible en version iphone, de quoi acheter tout une armada de coques depuis son mobile préféré.

Laurent de Coquediscount.com nous fait le plaisir d’offrir aux lecteurs du blog un film de protection au choix entre les 4 modèles disponibles: Miroir, Transparent, anti trace de doigt et anti vision latérale. Pour gagner le film de protection c’est très simple: il suffit de laisser un commentaire sur cet article jusqu’au dimanche 31 janvier minuit un commentaire sera tiré au lundi 1 février pour désigner le gagnant. Ceux qui posteront plusieurs commentaires seront bien sûr éliminés.

Heureuse année 2010

Une année 2009 haute en couleurs qui s’est terminée pour moi. Il y a des années comme ça qui vous marquent et qui représentent un petit tournant dans votre vie, des moments de bonheurs, des expériences hors du commun, de grands changements…2009 a été un mélange de tout ça autant niveau professionnel que personnel.

Ce que je retiendrais de 2009

Une année de voyage de Mars à Septembre avec 3 mois passés à Riga en Lettonie et un peu plus de 2 mois dans la capitale Anglaise. Vivre à l’étranger est une expérience unique que je recommande à tout ceux qui en ont la possibilité, riche en rencontres, riche. de très bon moments que je n’oublierais pas!

Un diplôme en poche. Mais ce n’est pas plus le diplôme que le passage de la fin des études à la vie active qui font de cette année un grand changement

Lancement de mon auto-entreprise et début d’activité sur quelques missions, malgré la facilité de mise en œuvre que la création demande aujourd’hui, en 2009, moi aussi je me suis « lancé » ;). J’en profite pour vous dire que je propose toujours mes services en community management, webmarketing (référencement naturel et payant ) et créations de sites web et blogs clé en main.

Un nouveau job chez allopneus.com ou je suis responsable de la communauté (community manager si vous préférez) autour du site e-commerce et des futurs sites lancés par la boite.

Même si ça risque d’être dur, j’espère que 2010 sera aussi chargé en émotion! 🙂

Je vous souhaite une très bonne année 2010 avec plein de joie dedans!

Wikio trouve une autre voie pour son business model chez Ebuzzing

J’ai reçu un mail de la part d’Adrien, responsable du marketing chez Wikio, et l’annonce s’est faite en même temps sur Twitter. Wikio, le célèbre portail d’actualités que tous les blogueurs connaissent notamment grâce à son Top Blogs publié mensuellement va fusionner avec Ebuzzing. Ebuzzing est une plateforme de mise en relation des blogueurs et des annonceurs. L’ambition de Ebuzzing était de créer la place de marché européenne sur laquelle se retrouvent annonceurs et éditeurs, l’objectif se fera donc main dans la main avec Wikio.

Wikio avait commencé à monétiser son service avec sa section shopping qui centralise l’info consommateur: comparateur de prix, tests, avis sur les produits et les marques. On sait que Wikio a atteint l’équilibre grâce à ce service shopping et il vient certainement de trouver de nouveaux horizons pour la monétisation du service.

Je trouve que cet mariage Wikio-Ebuzzing est un très bon moyen de soutenir le développement de la techno sémantique qui tourne derrière Wikio et qu’il correspond bien à l’image que je me fait de ce service. Les passerelles pour les deux services qui continueront à opérer sous leur propre marque sont nombreuses et quelques unes sont énoncées dans le billet d’annonce sur le blog de Wikio. Wikio et Ebuzzing formeront donc naturellement un groupe de communication européen centré sur la blogosphère.

Bon courage à toute l’équipe!