Gentlemen’s Quaterly Salon

Entre deux pages de publicité (pour le compte de Mercedes ou Dolce & Gabbana), on trouve quand même quelques articles sympas dans GQ, ce magazine « pour les hommes » branchés, beaux et intelligents. Notamment dans la rubrique Salon ou plusieurs écrivains, blogueurs ou journalistes chroniquent des moments de vie. Très agréable à lire.

Exemple avec un extrait de l’article de Camille de Peretti qui s’amuse à analyser (ou tailler) et dresser le portrait de l’homme en fonction de la voiture qu’il conduit.

« Il a garé son AUDI au parking, c’est un homme sérieux, contrairement au minet égoîste qui a laissé sa Smart sur les clous. Il roule en Mini Austin, c’est la voiture de sa mère et elle continue à payer l’assurance. En Citroën break, c’est un bon père de famille, en Renault Espace, un bon père de famille catholique. En Mercedes, il trompe sa femme, en Lamborghini, il trompe tout le monde. En peugeot, c’est un commercial, en Hummer, un vendeur de drogue. » […]

« Il allume la radio. Europe 1, un travailleur en Land Rover; Nova, un rasta en Honda; Radio Notre Dame, un catho en 2CV; France Info, un bourgeois en Laguna; France Culture, un baba en Lada; France Inter, un bobo en twingo; Nostalgie, un vieux beau en Alfa Roméo… »

A lire dans le numéro 4 de GQ (juin 08), p76.

3 réponses sur “Gentlemen’s Quaterly Salon”

  1. Elle adore les clichés cette miss de Peretti 🙂
    Perso j’ai pas encore lu un mensuel de chez GQ mais on m’a dis que c’était blindé de pub, et c’est pas un ptit article mignon comme celui ci qui va me donner envie de le lire.

  2. Pas faux, même si il y a des articles qui valent la lecture, il y a énormément de publicité. D’ailleurs ça ressemble presque à un catalogue de La Redoute. Un peu gênant tout de même …

  3. …surtout quand tu dois acheter le magazine en question… ça me fait toujours un peu chier de payer pour de la publicité :-).
    Sinon je ne connaissais pas ce magazine, peut-être que le contenu privilégie la qualité à la quantité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *