Activer innodb dans Xampp pour Windows

Xampp est un outil que l’on peut comparer à WAMP ou EasyPhp qui permet d’installer facilement un serveur web (Apache) et un SGBD (MySQL) pour effectuer des tests en local sur sa machine.

L’installation de Dotclear 2 nécessite l’activation du module Innodb pour MySQL, or celui-ci n’est pas actif dans Xampp et le message d’erreur suivant s’affichera lors de la première étape dans l’assistant d’installation Dotclear 2: Le gestionnaire de stockage InnoDB de MySQL n’est pas disponible.
Il faut donc aller fouiner dans un des fichiers de configuration de Xampp pour palier à ce problème.

Suivant l’emplacement de votre installation, le fichier se trouve à cet endroit C:\xampp\mysql\bin. Il suffit d’éditer le fichier « my » avec le bloc note ou votre éditeur favoris.

Voici les modifications à effectuer dans ce fichier:

  1. Décommenter les lignes suivantes:

    innodb_data_home_dir = « E:/xampp/mysql/ »
    innodb_data_file_path = ibdata1:10M:autoextend
    innodb_log_group_home_dir = « E:/xampp/mysql/ »
    innodb_log_arch_dir = « E:/xampp/mysql/ »

  2. Commenter la ligne suivante:

    #skip-innodb

EDIT:
Autre problème auquel j’ai du faire face en installant Dotclear 2 sur Xampp: Le moteur d’expressions rationnelles PCRE ne gère pas les chaînes UTF-8.

En cherchant un peu sur le forum Dotclear j’ai pu voir qu’un correctif existait pour résoudre cela. Il s’agit du fichier check.php qu’il faut télécharger et remplacer dans votre installation à cet emplacement :
C:\xampp\htdocs\www\dotclear\admin\install

Aprés ces quelques manip, l’installation du blog est opérationnelle…

Ne laissez pas trainer n’importe quelle info sur le net…

Pour tout ceux qui sont en recherche de job ou qui le seront prochainement, donc potentiellement tous les étudiants devraient maîtriser leur image sur Internet. Maitrisez vos informations personnelles sur Internet, c’est le titre d’un article de Jobetic.
La montée en puissance des réseaux sociaux sur le web comme Facebook et MySpace doit justement amener les utilisateurs à se méfier des messages, photos, ou vidéos postés. Ces informations peuvent être accessibles par les recruteurs qui utilisent aussi le web…
L’article est à lire sur jobetic.net