Condamnation sévère?

En Amérique, ça ne rigole plus avec le cybercrime. L’auteur du site www.ibackups.net a pris sept ans de prison et cinq millions de dollars de dommages et intérêts à verser aux éditeurs (Microsoft et Adobe en font partie aperemment).
Je ne pensais pas qu’une condamnation pour violation aux propriétés intellectuelles pouvait être aussi lourde. Peut être pour montrer l’exemple à ceux qui se prettent à de telles pratiques.

Vous en pensez quoi?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *