Un marché phonographique en crise

Cet article issue du site de l’IRMA (Centre d’infos et de ressources pour les musiques actuelles) parle des changements opérés sur le marché phonographique

« La cour européenne invalide la fusion Sony-BMG »

Quand la cour de justice de l’UE désavoue la commission européenne pour avoir validé en 2004 la fusion entre BMG et Sony… ou quand le réseau des indépendants, regroupé dans Impala, milite pour la déconcentration du marché du disque et fait plier les majors…

Le 13 juillet dernier, le Tribunal de première instance de l’Union Européenne a jugé que la fusion Sony-BMG, autorisée par la commission en 2004, devait être annulée. La justice a estimé que l’accord sur cette fusion avait été donné trop hâtivement par Mario Monti, commissaire à la concurrence à Bruxelles. Les risques de position dominante n’avaient pas été retenus à l’époque, bien que la fusion entre Emi-Warner avait été refusée pour ces mêmes motifs en 2000. Depuis, Emi et Warner sont restés en pourparlers et s’intimident à coup d’OPA respectives pour négocier ce rapprochement stratégique… Mais cette décision du TPI risque de remettre en cause ces fusions envisagées, et plus largement la concentration du marché de la musique enregistrée (près de 80% du marché est détenu par les majors, au nombre de quatre aujourd’hui).

Cette décision fait suite à un recours déposé fin 2004 par Independent music companies association (Impala), réseau de labels indépendants regroupant 2 500 adhérents dont Naïve, Wagram, Beggars Group, Pias… Après leur coup de force en 2000 où Impala avait obtenu que la fusion entre Emi et AOL Time Warner échoue, voilà un deuxième « fait d’armes » pour les indépendants.
Leurs arguments ont cette fois-ci été entendus : ni l’inexistence d’une position dominante collective avant la concentration, ni l’absence de risque de création d’une telle position du fait de l’opération n’avaient été démontrées en 2004, laissant ainsi « 60 000 groupes de rock en Europe face à 60 directeurs artistiques (ce qui) crée des goulots d’étranglement dangereux », explique Patrick Zelnik président d’Impala et fondateur de Naïve.

Cette décision pourrait forcer Sony-BMG, devenu n°2 mondial du secteur, à se scinder. Sony Music, filiale de l’entreprise japonaise d’électronique, et BMG, filiale du groupe de communication allemand Bertelsmann, sont dorénavant dans l’obligation de réitérer au plus tôt leur demande de fusion et de l’argumenter au regard de l’économie actuelle du marché phonographique.

LE LIEN vers la page: www.irma.asso.fr

« Night & Day dépose le bilan »

L’indépendant Night & Day a annoncé la cessation de son activité sur son site Internet. Après les disparitions de plusieurs distributeurs indépendants ces dernières années, de nombreux labels se retrouvent en difficultés.

Fort d’un catalogue de plus de 4 000 références et distribuant plus d’une centaine de petites maisons de productions, Night & Day, en cessation de paiement, a déposé son bilan.
« Night & Day cesse son activité après 14 ans d’existence au service de ses labels et artistes. Nous remercions tous nos partenaires. » est le message que la société de Jean-Jacques Souplet a laissé sur son site Internet. La société cesse du même coup ses activités annexes (édition vidéo, production).

Malgré des démarches de restructuration stratégique (sur le personnel, le catalogue, tentatives de fusions), Night & Day n’a pas résisté à la vague qui a déjà emporté ces dernières années Pop Lane, Chronowax ou Tripsichord. Le circuit de la production indépendante se retrouve ainsi encore un peu plus démuni… et de nombreux labels risquent, faute de distribution, de voir leurs chiffres d’affaires largement amputés.

LE LIEN vers la page: www.irma.asso.fr

Certaines actions permettent de contrer les grands groupes qui imposent leurs barrières à la concurrence. Les labels indépendants pourront peut être continuer à proposer leurs services si l’évolution de ce marché continue dans ce même sens. Affaire à suivre…

Merci à Trit de m’avoir envoyé cet article intéressant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *