Nouvelle mise en page Google : le graphique des connaissances

Le moteur de recherche de Google évolue très régulièrement que ça soit au niveau de ses algorithmes de classement (les fameux mises à jour appelées Google Panda et Pinguin qui ont fait trembler beaucoup de webmasters ces deux dernières années) ou au niveau de la présentation des résultats affichés aux internautes.

Vous aurez peut être aussi remarqué que ces derniers temps la présentation des résultats sur certaines requêtes se transforme profondément avec ce qu’ils appellent chez Google le graphique des connaissances. Vous savez c’est ce qui apparait à droite des résultats quand vous saisissez par exemple un nom de film ou une personnalité, un exemple ci-dessous sur le dernier film de Tim Burton Dark Shadow :

recherche-google-graphique-connaissances

J’ai donc enquêté rapidement pour comprendre comment fonctionne cette nouvelle fonctionnalité et savoir d’ou proviennent les infos affichées. Il existe d’ailleurs un site dédié sur le Knowledge Graph à découvrir ici.

Si l’on reprend l’exemple Allociné, son fond de commerce s’articule, comme beaucoup d’autres sites, autour des requêtes des internautes qui recherchent des infos sur un acteur, un réalisateur ou un film… j’ai le sentiment que ces évolutions peuvent faire mal aux gros éditeurs : l’internaute est retenu sur la page de recherche Google, toute sa navigation peut se faire à partir de cette même page en limitant les clics sur les liens relatifs au site Allociné.

Du côté des sources d’information, on nous précise dans l’aide sur le graphique de connaissance d’ou viennent ces données :

– Des ressources en ligne, telles que Wikipédia
– Des ressources spécifiques, telles que Weather Underground pour les informations météorologiques et la Banque mondiale pour les statistiques économiques
– Les données accessibles à tous sur Freebase.com, une base de données gratuite et ouverte de plus de 24 milliards de contenus, y compris des films, des livres, des émissions télévisées, des célébrités, des lieux, des sociétés, et bien d’autres choses
– Des données de la recherche Google (utilisées pour mesurer la popularité d’un sujet et aider le système à identifier l’information la plus recherchée par les internautes)

Les Beatles sur Itunes: un buzz qui flop

Apple a sorti le grand jeu aujourd’hui: une home page en grande pompe avec la promesse d’un jour « qu’on n’oublierais jamais ».

Les fans de la marque à la pomme et les plus geeks d’entre nous ont certainement passé une grande partie de la journée à faire des plans sur la comète et se demander quel était cette grande nouveauté sur Itunes promis aujourd’hui.

16H: on découvre une home page rock’n roll qui met en scène nos 4 Beatles préférés. Apple annonce en fait la mise en vente de la discographie complète du groupe sur Itunes.

Personnellement et comme beaucoup, je m’attendais à un service de streaming intégré à Itunes ou le rachat de Spotify par exemple 🙂

J’adore l’histoire et la musique de ce groupe mythique, mais je trouve franchement que Apple a mal géré l’annonce (ou sa mise en scène).
Les discussions sur Twitter hier soir n’étaient pas en faveur de la marque qui commence à perdre sa crédibilité auprès du public, plusieurs blogs ici et par exemple y ont même consacré un billet.

Apple va devoir lever un peu le pieds sur les effets d’annonce et le buzz marketing.

Wikio trouve une autre voie pour son business model chez Ebuzzing

J’ai reçu un mail de la part d’Adrien, responsable du marketing chez Wikio, et l’annonce s’est faite en même temps sur Twitter. Wikio, le célèbre portail d’actualités que tous les blogueurs connaissent notamment grâce à son Top Blogs publié mensuellement va fusionner avec Ebuzzing. Ebuzzing est une plateforme de mise en relation des blogueurs et des annonceurs. L’ambition de Ebuzzing était de créer la place de marché européenne sur laquelle se retrouvent annonceurs et éditeurs, l’objectif se fera donc main dans la main avec Wikio.

Wikio avait commencé à monétiser son service avec sa section shopping qui centralise l’info consommateur: comparateur de prix, tests, avis sur les produits et les marques. On sait que Wikio a atteint l’équilibre grâce à ce service shopping et il vient certainement de trouver de nouveaux horizons pour la monétisation du service.

Je trouve que cet mariage Wikio-Ebuzzing est un très bon moyen de soutenir le développement de la techno sémantique qui tourne derrière Wikio et qu’il correspond bien à l’image que je me fait de ce service. Les passerelles pour les deux services qui continueront à opérer sous leur propre marque sont nombreuses et quelques unes sont énoncées dans le billet d’annonce sur le blog de Wikio. Wikio et Ebuzzing formeront donc naturellement un groupe de communication européen centré sur la blogosphère.

Bon courage à toute l’équipe!

Invitations à tire larigot

EDIT: La fonction permettant de distribuer les invitations dans Google Wave a apparement été désactivé sur mon compte… désolé pour l’ascenseur émotionnel qui vous a rendu très heureux et très déçu en quelques heures. Je ne vous oublie pas si des fois ça revient. Par contre, l’offre pour les invitations spotify tient toujours.

J’ai eu le temps de tester quelques services web ces derniers mois/semaines et parmis eux se trouvent Spotify et Google Wave. J’ai donc quelques invitations à vous proposer si vous souhaitez utiliser ces applications à votre tour. Spotify, un logiciel génialissime pour les amateurs de musique vous permet d’écouter et partager vos playlists en 2 clics.

Quand à Google Wave, il s’agit d’un outil de discussion et de collaboration en temps réel que je n’ai pas encore testé complètement, je ne pourrais donc pas vous dire grand chose là dessus. Je publierais peut être un test prochainement.
Si vous avez 1h20 à tuer et êtes à l’aise avec la langue de Shakespeare vous aurez un aperçu de Google Wave dans cette vidéo:

Voilà, n’hésitez pas à crier fort si vous êtes passé à côté de votre invit ou si vous êtes simplement curieux d’utiliser ces services.

What are you doing en 140 caractères?

Comment un simple service internet peut imposer son style et limiter l’envoi de messages à 140 caractères ? C’est un peu comme si on revenait au minitel. On nous habitue à l’illimité – Messenger, mail, blogs – tous les outils sont là pour communiquer librement et voila que le « Tweet » arrive sur le devant de la scène avec son style SMS. Je suis même curieux de savoir combien de blogs à proprement parler on été fermés ou laissé à l’abandon depuis que leurs auteurs se sont mis au microblogging.

Le discours est un peu simpliste mais en vrai je suis assez impressionné par ce que Twitter arrive à faire autour de son service: créer un nouveau besoin, développer de nouveaux horizons pour le marketing et surtout inventer (avec d’autres) le web en temps réel. C’est d’ailleurs le thème de la rencontre Le Web 2009. Twitter et Facebook seront très certainement les rois du monde à Paris le 9 et 10 décembre prochain.

Mais comme le montre la vidéo qui suit, tout n’est pas permis en 140 caractères. Alors cette année c’est décidé, je continue à bloguer. 😉

Twitter lance une nouvelle page d’accueil

L’actu du jour, le service de microblogging Twitter lance sa nouvelle page d’accueil. Les utilisateurs identifiés n’ont pas dû voir le changement mais un simple « logout » permet de voir la mise à jour.

D’après le blog officiel, l’équipe de Twitter a souhaité revoir sa home page pour permettre aux nouveaux arrivant de mieux saisir l’objet du service. Twitter ne s’inscrit plus seulement comme un simple service social de microblogging, il s’agit désormais d’un véritable écosystème alimenté chaque semaine par l’invention de nouveaux usages et la mise en ligne de nouveaux services basés sur l’API Twitter.

Ce qui est intéressant sur cette home c’est la mise en avant de la fonction Search et des sujets populaires (Trends, Hashtags). Je rejoins l’idée de l’équipe de Twitter selon laquelle un aperçu de la puissance de l’outil peut accrocher bien plus qu’une longue explication. On peut parfois s’amuser un moment pour expliquer l’utilité de Twitter a quelqu’un qui n’a jamais utilisé les réseaux sociaux.

On ne sait pas encore quel rôle vont occuper les différentes applications en orbite autour du service, Je verrais bien une plateforme, dans la même idée que ce que Netvibes fait avec son Netvibes Ecosystem pour présenter, classer et documenter les plus pertinentes. On y verrait déjà un peu plus clair, et ça permettrait de faire découvrir simplement toute la puissance de la jungle Twitter.

Twitter nouvelle home page

Le gouvernement ouvre un portail des métiers de l’internet

Le gouvernement s’intéresse à nos métiers et propose désormais un portail dédié aux métiers autour de l’internet. On y trouve le détail des postes ainsi qu’une offre de formation et d’entreprises associées. Le site vient d’être lancé et la base de données n’est pas encore trop fournie mais l’initiative a le mérite de proposer une trame pour structurer l’emploi du secteur internet et a l’ambition de devenir « un outil de référence pour l’écosystème du numérique en France ».

Peut être que cela montrera le chemin aux sites de recherche d’emploi qui ont souvent du mal à catégoriser (voir même qui ne catégorisent pas du tout) ce type de métiers. De même qu’il y a un véritable besoin en matière de référentiel de compétences pour les futurs professionnels qui ont besoin de mieux se positionner par rapport aux métiers du web. En effet dans certaines structures la limite est flou et des compétences en gestion de projet/e-marketing ou encore webdesign/intégration par exemple sont souvent fortement liées. Mais c’est aussi ce qui rend ces métiers si passionnant, nous permettant de travailler sur des projets faisant appel à de multiples compétences.

http://www.metiers.internet.gouv.fr/

Les métiers de l'internet

Les salaires de l’internet et du désign numérique

Le site designersinteractifs.org a publié une étude intéressante sur les salaires dans les métiers du multimédia (Une liste des métiers de l’internet mais surtout orienté design numérique). Elle porte sur une population de 2239 designers.

Certains métiers ne sont cependant pas très bien représentés concernant la publication des salaires: architecte de l’information (18 réponses),  concepteur-rédacteur (23 réponses) , ergonome (25 réponses)… mais ce type d’étude est assez rare en France et il faut saluer l’initiative qui permet déjà d’avoir une petite idée sur le secteur.

Le blog Travailleurs du web s’était aussi testé à l’exercice à partir d’une enquête disponible en ligne qui avait réunie 547 participants.

MacAstuces.com des astuces Mac en vidéo

MacAstuce

Le site MacAstuce.com propose une série de screencasts pour utilisateurs Mac avec des astuces simples mais utiles.

J’ai découvert par exemple que spotlight, le module de recherche sous Mac OS, permet aussi de faire des calculs rapidement. Ou encore qu’on pouvait faire des modifications simples sur une image (modifier la taille, les couleurs…) directement depuis l’application Aperçu!

De quoi faciliter la vie du Mac user.

Vu sur le spécialiste du screencast 😉