Conférence Think With Google : Big Data

Je n’avais pas eu l’occasion de publier ce compte rendu de la conférence Think With Google, l’une des « grandes messes » de Google en France organisée pour ses clients du e-commerce et les agences partenaires. En 2012, les entreprises innovantes se tournent résolument vers la « Big data » et c’était précisément le sujet de cette conférence : comment la mesure des données et les web analytics nous permettent d’améliorer la performance de nos entreprises ?

Après le discours d’introduction du PDG de Google France Jean Marc TASSETO, le fondateur de Withings nous a fait une live démo du fonctionnement du tensiomètre connecté. L’entreprise développe tout une gamme d’objets utilisés au quotidien pour le bien être et la santé : tensiomètre, balance, babyphone… tous peuvent être connectés à un smartphone ou tablette et disposent d’une interface web pour enregistrer l’historique des mesures et de suivre l’évolution de ces données.

Il me semble que le prix de ces produits reste un peu élevé pour le moment (129€ par article), on ne paie jamais trop cher pour être en bonne santé me direz-vous… c’est en tout cas une tendance d’avenir, ces appareils connectés ouvrent en plus leurs données pour les rendre accessibles par un écosystème d’experts: coachs fitness, médecins, diététiciens…

balance-withings

De nouvelles startup mettent donc les données au coeur du business et l’e-commerce n’est pas en reste, Olivier Marcheteau et Sebastien Pialloux de Cdiscount et Air France ont entre ouvert les portes de leur petites entreprises (!) avec quelques mots sur l’usage des données dans leurs stratégies.

La visualisation des données comme outils d’aide à la décision

« En 2010 aux Etats-Unis le salaire annuel d’un statiticien débutant : 130 000 $ »

J’ai un peu halluciné sur ce chiffre sur le coup mais qui ne m’étonne qu’a moitié finalement: on se rend bien compte que les US ont pris une fois de plus pas mal d’avance et comprennent bien les enjeux de l’analyse de données par rapport à nos contrées du vieux continent. Le succès d’AMAZON en est un bon exemple, comme le précise cet article

« Amazon n’est pas seulement fort en logistique. Il est aussi maître dans l’art de pousser ses clients à consommer plus. Pas besoin d’équipes marketing pléthoriques pour cela : ce sont des algorithmes très sophistiqués qui élaborent des offres personnalisées en fonction du profil des clients.[…] »

Avec l’abondance d’information à traiter et analyser, il faut limiter ses tableaux de bord à quelques KPI pour ne pas s’éparpiller et rentrer dans le piège de la « sur analyse », il faut également trouver la bonne représentation de ces données pour les rendre compréhensibles rapidement :

Air France nous présente pour exemple son document dynamique (Data Driven Document) réalisé par l’agence Fifty Five, une map monde qui illustre en temps réel les données récoltées sur l’ensemble des lignes aériennes et qui en fait un véritable outil d’aide à la décision. Mieux que des slides Power Point, ce genre de document devrait se développer de plus en plus selon Mats Carduner de Fifty Five.

Nouveautés chez Google et dans le monde de la publicité en ligne

Nouvelles technologies, nouveaux formats, Google semble vouloir centraliser ses plateformes publicitaires au sein de sa solution Google Adwords (Display, Mobile, Vidéo/YouTube). Ca sera sûrement plus pratique pour tout le monde et évitera de jongler avec plusieurs interfaces pour créer ses campagnes.

Quelques tendances de la publicité online et des outils Google:

– Ad exchange, plateformes et technologie des enchères en temps réelle : le nouvel écosystème Display

– Le Search Marketing évolue : nouveaux formats et nouvelles options de ciblage :

=> Product Listing Ads : campagnes crées à partir du flux Google Shopping. Les annonces produits sont affichées dans la sidebar du moteur de recherche.

=> Dynamic Search Ads : Google crawl les urls et le contenu de votre site e-commerce pour générer des annonces automatiquement et du trafic additionnel en fonction du contexte de la page de manière automatisée (plus besoin de spécifier les mots clés à cibler).

=> API Adwords : qui n’est pas vraiment une nouveauté… l’API permet d’automatiser les éléments dans l’annonce (disponibilité, prix…)

=> Weekly Ads : pour présenter des offres limitées (coupons de réduction, ventes flash…) en dessous de ses annonces. Pour l’avoir tester, ce format n’est pas pertinent dans sa forme actuelle. L’annonce et les offres sont moins visibles qu’en utilisant par exemple les extensions d’annonces textuelles ou l’on peut tout aussi bien présenter les offres du moment…

 

Et voici la session de rattrapage avec toutes les vidéos de la conférence THINK WITH GOOGLE.

Bon visionnage.