Nouvelle réglementation: Adwords et les marques déposées

La réglementation de la régie publicitaire Google Adwords concernant les marques déposées a changé depuis le 14 septembre dernier. Quels sont les informations à savoir sur cette nouvelle réglementation? Quels impacts de cette nouvelle règle qui autorise désormais les annonceurs a acheter et enchérir sur les noms de marque?

L’annonce de Google qui avait été faite début août a suscité beaucoup de réactions de la part des spécialistes du référencement et des annonceurs. Augmentation des cpc sur certaines campagnes, publicité déloyale à l’encontre de la concurrence… Essayons d’apporter quelques précisions.

Tout d’abord cette réglementation est déjà en vigueur depuis 2004 dans un grand nombre de pays. La Cour de Justice de l’Union Européenne a donné récemment son feu vert et donne le relais aux juridictions nationales qui devront juger les affaires au cas par cas. La CJUE soulève la neutralité des intermédiaires techniques qui n’ont pas un « rôle actif » dans la gestion des mots clés et des annonces Adwords.

Quels sont les changements pour les marques

Les propriétaires de marque déposés pourront voir leur marque achetée par des concurrents ou d’autres acteurs sur leur industrie. Par exemple la recherche sur la marque d’une compagnie aérienne pourra afficher l’annonce de la compagnie mais également celle de voyagistes.

Conséquence principale, les annonceurs seront grandement incité a acheter leur nom de marque sur Google Adwords, même si ils sont positionnés en 1ère position dans les résultats de recherche naturelle.

Cependant, les conditions relatives au texte d’annonce ne changeront pas et les annonceurs ne pourront pas utiliser le nom d’une marque déposée dont ils ne sont pas le propriétaire dans leur texte d’annonce.

Comment protéger sa marque?

Les marques devront s’adapter à ces nouvelles règles Adwords et se protéger différemment de la concurrence. Certains spécialistes conseillent de conclure des accords de non-agression afin de limiter la pression de la concurrence.

Autrement dit, certains annonceurs pourraient se refuser à rentrer dans ce jeu et ne pas acheter les noms de marque déposés de leurs concurrents. Les distributeurs pourront aussi fixer les règles précises et négocier les conditions publicitaires avec leurs partenaires.