Ce qu’il faut savoir pour lancer son site e-commerce

Très bonne présentation de capitaine commerce, elle démontre que l’entreprise sur le net n’est pas forcément chose simple, surtout quand plusieurs centaines de personnes ont déjà eu la même idée que vous. Le mieux reste tout de même de se lancer pour ne pas en rester au stade de l’idée… qui de toute façon a déjà été pensée mille fois.

Mythes et realites du e-commerce

View SlideShare presentation or Upload your own. (tags: e-commerce)

Quelques outils indispensables pour le référencement

Dans la même lignée de mes billets précédents sur les conférences auxquelles j’ai assisté lors de la convention e-commerce, voici une note sur les outils à connaître pour celui qui souhaite améliorer le référencement de son site web ou blog. Alors évidemment, on retrouve beaucoup de Google dans cette liste, mais rien d’étonnant à cela quand on sait que sur le mois d’aout représente à lui seul 63,0 % des requêtes effectuées sur l’ensemble du web.

  • La recherche avancée Google qui permet par exemple de faire une recherche de toutes les pages indexés sur Google pour un domaine donné. Mais d’autres options peuvent être utiles pour celui qui s’interesse au SEO.
  • Les commandes a utiliser dans la barre de recherche Google ou Yahoo! sont souvent des raccourcis à la recherche avancée. Des outils utiles pour le référenceur.
  1. link:monsite.com : Fourni une liste de pages qui font un lien vers la page monsite.com (backlinks)
  2. linkdomain:monsite.com : Permet de voir les pages qui font un lien vers toutes les pages appartenant au domaine monsite.com
  3. site:monsite.com : Permet de lister les pages indexées dans tout le site monsite.com

Pour en savoir plus sur ces commandes, je vous conseille la lecture de l’article sur Webrankinfo : Les commandes site: link: et linkdomain sur Google et Yahoo.

  • Il faut savoir que la commande link: est bridée sur Google, donc il est préférable d’utiliser l’outil Yahoo Search Site Explorer qui fournira une liste plus exhaustive.
  • Le lien « en cache » disponible dans les résultats de recherche permet de voir la dernière version d’une page que Google a indexé avec la date de cette indexation. Sur ce même bandeau, vous apercevrez un lien « Version en texte seul » qui permet de voir exactement ce que Google voit et les élements d’une page qui pourront être référencés
  • La Google Toolbar offre une vision directe de du PageRank de la page visitée avec d’autres raccourcis vers les services Google.
  • Les outils permettant de générer un sitemap:

      – http://www.auditmypc.com/free-sitemap-generator.asp
      – Le sitemap generator de Google
      – http://www.xml-sitemaps.com/
      – Le plugin sitemap generator pour wordpress

 On notera qu’un fichier sitemap ne doit pas dépasser 50 000 lignes.

  • Google Trends Websites pour voir les tendances de traffic et comparer plusieurs mots-clés sur le moteur Google.
  • Les outils de mesure d’audience, indispensables pour connaitre quel type de contenu vous apporte le plus de traffic, quels sont les mots-clés qui vous apporte du traffic… Il y en a beaucoup d’autres, mais je vous en présente les 2 outils (gratuits) les plus utilisés:

       – Google Analytics
       – Xiti

  • Les plugins utiles pour Firefox
  1. LORI (Live of Request Info) pour connaitre le temps de chargement d’une page.
  2. Show IP pour voir l’adresse IP et d’autres informations sur le serveur.
  3. FlagFOX affiche un drapeau pour voir le pays du serveur web visité.
  4. Webdeveloper ajoute une barre d’outils utile pour le développement web et l’affichage des informations (attributs ALT des images, code CSS, balises title…). Indispensable !

Je pense qu’il y a beaucoup d’autres outils utiles pour le référencement mais il y a de quoi faire avec cette petite liste déjà.

Upgrade to iphone

J’ai finalement craqué pour l’iphone et j’en suis pas déçu pour l’instant 😉
Par la même occasion, changement de numéro. Vous pouvez désormais me contacter au (+33) 06 37 92 38 11

Ouverture du blogmix musique Planetsonor.com


J’avais cette idée en tête depuis un bon moment, mettre en ligne un blog pour partager sur la musique que j’aime. Planetsonor a donc ouvert cette semaine, et nous sommes pour l’instant deux rédacteur à donner un peu de temps pour faire vivre ce blogmix sans prétention.

Vous pourrez découvrir (ou redécouvrir) chaque jour une sélection de morceaux: musiques rock, soul, funk, electro… et surtout un podcast hebdomadaire, les Planetsonor Mix Tapes, disponible à l’écoute sur le site ou en téléchargement via Itunes (Voici l’url du flux podcast: http://feeds.feedburner.com/planetsonor_podcast).

Je ne vais pas m’étendre plus longtemps, le mieux c’est quand même d’aller y faire un tour ! N’hésitez pas à me donner votre avis sur le blog, le design et bien sûr la musique !

Ah oui! voici l’adresse: www.planetsonor.com

Référencement: 20 astuces pour améliorer son positionnement dans les moteurs de recherche

Voici quelques astuces glannées au cours des différentes conférences sur le référencement que j’ai pu suivre lors du salon e-commerce 2008.

  1. Pensez référencement avant même la création du site et inclure ce point dans le cahier des charges de votre projet !
  2. Renseigner les balises <title></title>
  3. Organiser le contenu de son site. Réfléchir sur une navigation et organiser les rubriques de manière à ce qu’elles soient compréhensibles pour l’homme et les moteurs de recherche.
  4. La mise en place d’un fil d’ariane permettra de guider le visiteur dans sa navigation, il faudra aussi penser au plan du site pour lister l’arborescence des pages, cette page est utile pour l’utilisateur et elle permet en plus aux moteurs de détecter toutes les pages d’un site (les robots indexent les pages au fur et à mesure en naviguant de lien en lien).
  5. Créer des pages de contenu avec un minimum de 113 mots et un maximum de 1320 mots.
  6. Opter pour un minimum de 500 ou 600 mots clés pour une bonne campagne payante adwords. Le site http://keyworddiscovery.com/ permet d’avoir une vue sur les mots clés peu utilisés et d’optimiser sa campagne.
  7. Regarder le code source des sites concurrents peut permettre d’améliorer sa stratégie vis à vis d’un autre site (utilisation de mots clés différents par exemple…)
  8. Pour connaitre tous les sites hébergés sur une même IP, se rendre sur live search et tapper ip://adresse_ip
  9. A savoir que les internautes formulent généralement leurs requêtes en 1 (22%), 2 (26%) ou 3 (18%) mots clés.
  10. La technique des sites dit « satellites » visant à améliorer le référencement est inutile et sanctionnée par les moteurs de recherche.
  11. Google pénalise les pages qui possède plus de 50 liens.
  12. Il est important de créer des ancres sur un lien qui ont du sens. Par exemple préférer un texte de type « Astuces pour un meilleur référencement » plutôt que « Cliquer ici pour les astuces pour un meilleurs référencement ». Aussi il faut savoir que si il y a deux même liens sur une page avec deux ancres différentes, c’est la 1ère ancre qui sera pris en compte pour le référencement.
  13. Surveiller les pages de sortie et faire des liens de qualités vers des sites au contenu de qualité.
  14. Cibler au maximum le contenu de son site. Avec le principe de la longue traine, on sait maintenant que travailler sur un secteur de niche permettra à court terme d’apporter un trafic qualifié.
  15. Il faut établir un équilibre et éviter la dépendance de Google, même si il est souvent important, le traffic provenant de Google ne doit  pas dépasser 50%.
  16. Inscrire son site sur les annuaires du référence type DMOZ. A voir: QualiSEO, un annuaire d’annuaire pour optimiser son référencement et sa visibiltié.
  17. Pour un site e-commerce, il est important de fournir du contenu, de l’information pertinente pour chaque produit.
  18. Séparer la mise en forme du code est essentiel pour avoir des pages plus légères. Les pages de plus de 100ko n’étant pas indexé.
  19. Il ne faut pas abuser des mots-clés: mettre seulement quelques mots clés par page ( 2 ou 3 termes). Si il y en a trop, on peut avoir une perte de sens de la page.
  20. Ne pas utiliser id= comme nom de paramètre dans ses urls. D’ou l’importance du point 1.

Le marketing multicanal

Voici un premier résumé d’une des conférences auxquelles j’ai assisté lors de la convention e-commerce. Cette présentation sur le marketing multicanal a était faite par Georges ANIDJAR, directeur marketing de Unica et François LAXALT Responsable des marchés et innovations NEOLANE.

Gérer et mesurer le ROI des campagnes marketing multicanal en ligne et hors ligne (Unica)

Les nouvelles stratégies de marketing relationnel multicanal (Neolane)

Le consommateur se trouve aujourd’hui devant une masse d’information et une offre de produits de plus en plus importante. De ce fait, les entreprises ont de plus grandes difficultés à contacter et intéresser le clients qui deviennent volages. Consuméristes, ils sont aussi plus facilement infidèles, l’expérience client prend donc toute son importance au sein de l’entreprise et les directions marketing doivent gérer cela en intégrant de nouvelles techniques.

Le marketing multicanal se définit par l’ensemble des actions marketing combinant plusieurs canaux de sollicitation et de réponses consommateurs. Cette approche consiste à prendre en compte les interactions des canaux de communication  et à user d’un marketing centré client afin de choisir le canal le plus approprié pour une action notamment en terme de coût et d’efficacité. L’un des défis du marketing étant de mesurer le résultat des campagnes marketing, il est important d’effectuer cette mesure à la fois en ligne et hors ligne, et à travers tous les canaux de communication disponible. Ces actions permettront d’obtenir une meilleur visibilité des retours sur investissement mais aussi d’optimiser au mieux les dépenses.

Quelles sont les tendances des investissements marketing ?

 Les canaux de communication des services marketing se divisent en 2 catégories:

1. le marketing online
– Rich media
– Ads
– PPC
– Le « Behavioral targeting »
– Email …

2. le marketing offline
– TV
– Radio
– Print Ads
– évènements
– publicité directe …

Alors que le marketing direct traditionnel devient de moins en moins efficace et que l’utilisation des mass media est en perte de vitesse, nous assistons à une utilisation croissante des techniques online, mais l’intérêt est aujourd’hui au croisement et a la convergence des canaux de communication (Mass media, marketing direct, internet).
Le marketing interactif encourage un dialogue multicanal avec chaque client et prospect, et permet de gérer l’enchainement de process  pour entretenir la relation et personnaliser au maximum les communications. C’est celà qui rend possible la communication telle que souhaitée par les clients ou prospects.

Les enjeux pour l’entreprise étant importants, celle-ci pourra mettre en place les outils permettant d’automatiser cette approche multicanal (plateforme de marketing intégré) afin de faire communiquer au mieux le marketing online et offline et ainsi optimiser et gérer le processus d’acquisition et fidélisation d’un client.